Grower’s Cup – Coffeebrewer


Grower’s Cup est une marque du groupe Coffeebrewer Nordic A/S.
Grower’s Cup, c’est Danois.
Grower’s Cup, c’est petit, mais efficace !

Pour le petit storytelling de Ulrik Skovgaard Rasmussen, Innovator and Managing director, (que je me propose de vous traduire ici) :

 » tout a commencé un après-midi de 2002, où je me suis rendu compte que j’étais à cours de filtres pour ma cafetière et, passablement agacé par la situation – j’ai pensé « pourquoi ce ne serait pas possible de se faire une bonne tasse de café sans machine ou matériel spécifique…? »

Après des années de recherches, de développement de concepts d’infusion divers et variés, de tests, de milliers de prototypes, et d’ingénierie de technologies de nouvelles production, nous sommes prêts à lancer ce qui est probablement le concept de café le plus novateur et révolutionnaire jamais vu depuis des décennies. »

Et, SHAZAM !
Voila le Coffeebrewer.

En très résumé (comme d’habitude) :

– Le sac contient une dose de café, mais pas du soluble-qui-a-un-goût-de-carton. Du vrai café, dans un vrai filtre.
(Et commerce équitable, de surcroît)

– Vous faites bouillir de l’eau.

– Vous la versez dans le sac (que vous aurez ouvert au préalable, ça tombe sous le sens. Mais on ne sait jamais…)

– Et paf. Ca fait du café.

C’est pas beautiful, ça ?

Une vidéo pour les-lecteurs-qui-n’aiment-pas-lire
(la musique est insupportable, mais j’aurai prévenu)

(Personnellement, je m’en sors très bien avec mon mug Starbucks et mon café maison, MAIS, j’ai pensé que ça valait sérieusement la peine d’être partagé…)

Le site de Grower’s Cup -> ICI<-
Liste des points de vente -> ICI <-

Merci à mes anciens collègues d’IAEntrepreneurs pour cette trouvaille.

Coups de coeur Amstellodamois : Janvier.

Une fois de plus, je vais raconter ma vie (ça devient une fâcheuse tendance, sur ce blog, dîtes le…), mais ce week-end, j’étais à Amsterdam, et comme à chaque fois que je vais à Amsterdam, j’ai de gros coups de coeur.
Sauf que maintenant, j’ai ma pile de cartons ! 

Alors voilà, j’ai l’honneur de vous entasser :
1 – The GOODbook par Red Clouds Collective,
2 – Stop-the-water-while-using-me.

1

Red Clouds Collective fabrique en Oregon. A Portland.
Chez Red Clouds Collective, tout le monde est artiste.
Red Clouds Collective façonne des créations « honnêtes et compréhensibles ».

(et magnifiques. Si vous voulez mon avis.)

(Une présentation plus étoffée de la chose -> ICI <-)

Et mon coup de coeur du week-end : le GOODbook

Ca ressemble à un carnet lambda.

A un joli carnet lambda en cuir.

Mais que nenni.

C’est, certes, un joli carnet en cuir, mais aussi un étui à iPhone !

Wait…what ? C’est AUSSI prévu pour faire office de portefeuille.

Perfection…

Sinon Red Clouds fait aussi de jolis sacs, d’authentiques et back-to-basics planches de skate.

Et aussi d’autres trucs (mais qui m’intéressent un peu moins, je le confesse).
Et fait du bien aux yeux, globalement parlant.

.

.

.

2

Cette marque-très-très-longue fait dans le cosmétique.
Cette marque-très-très-longue est Allemande.
Cette marque-très-très-longue bannit les produits (parfum, conservateurs, colorants) synthétiques, le silicone, la parafine, les tests sur les animaux, tout-ça-tout-ça.

Cette marque propose gels douches, shampooings, crèmes diverses…bref, tout l’attirail qu’une ligne cosmétique digne de ce nom se doit de proposer, et tout ce que vous avez à faire, c’est comme le (pas de marque), c’est marqué dessus : couper l’eau pendant que vous l’utilisez.

Arrêter de gaspiller.

Et là vous me dîtes : non mais c’est mignon, mais ça casse pas 3 pates à un canard. C’est pas parce que c’est marqué dessus, que ça va sauver le monde.

Et là je vous réponds : c’est mieux que rien.


Les produits sont conçus dans un souçi de respect de l’environnement, les bouteilles sont rechargeables, et en plus les bouteilles sont jolies. Que demande le peuple ?

Et mine de rien, ça contribue à éveiller les consciences. 

Une petite vidéo pour résumer :

Le lien vers leur site, au début de l’article, ou -> ICI <- pour les fainéants.
Et une revue en français plutôt pas mal -> ICI <-