Burger And Friends – Clothing for cats lovers and others.

Hier, j’ai découvert RAD (merci C.).
J’essayerai de poster rapidement un article dessus, parce que c’est tout simplement génial.

Mais, information principale de ce post, j’y ai découvert :

 

 


Burgers And Friends
a été fondé en 2006.
Burgers And Friends est basé au Texas.
Burgers And Friends se définit comme un mix de science-fiction, de cool 80’s et de fast-food.

Et c’est une description plutôt exacte.
Quand on les trouve sur Google, leur site indique « vêtements pour amoureux de chats, et autres. Livraison dans le monde entier ». Et c’est, encore une fois assez juste.
Leur collection surfant sur la vague (qui commence maintenant à dater) de la frénésie fêline 2.0 réunit tous les ingrédients pour frapper fort.

Un choix de couleurs, de coupes et de matières simple, et pile dans l’air du temps.
Un choix de modèle ni trop restreint, ni trop large.
Un design de site qui va droit à l’essentiel.
Un site qui donne clairement envie d’acheter, pour ma part.

Sinon Burger And Friends fait aussi des tops qui ne parlent pas de chats, des lunettes rétro
La marque d’Austin Tinius a quelques points de ventes aux USA et au Royaume-Uni (visibles sur le site, onglet « retailers »), mais vend en ligne et livre dans le monde entier, et, comme dit plus haut, est en vente sur RAD en ce moment.

Keep it up, Burgers and Friends !

La collection complète  -> ICI <-

Flume – Insane ft Moon Holiday

Attention : ce titre est atrocement addictif.

Flume a 21 ans.
Flume est Australien.
Flume commence à faire beaucoup de bruit.

(Là c’est le moment ou j’ai envie de rajouter « mais moi je le connais depuis longtemps ».
Et où je me dis que, après, j’aurai vraiment honte d’avoir dit ça.)

Pour la petite histoire, Flume aka Harley Streten, serait tombé dans la musique à 13 ans (ou 12, grosse polémique sur la toile) en recevant dans son paquet de céréales, un mini logiciel de création musicale.

J’aimerais savoir quelle est la marque qui a monté cette campagne marketing, et la remercier.

Détail non-négligeable :
Flume est plutôt joli. 
Flume sait plutôt bien gérer sa communauté de fans.

Son album « Holding On » (vous le trouverez aussi sous le simple nom de « Flume ») est enfin sorti en Novembre dernier, et vous pouvez l’acheter -> ICI <- 

Réflexion du jour : 23 Janvier 2013

Aujourd’hui, pendant mon cours d’Alternatives Economiques, mes petits camarades et moi nous sommes livrés à une guerilla de boutades sur Tweeter.

Mais ce n’est pas de ça dont je voulais vous parler.

Aujourd’hui, pendant mon cours d’Alternatives Economiques, j’ai eu une illumination botanico-métaphorique.
Dont je vous fait part de suite :

  • Si on veut de la facilité et de la rapidité, c’est des trèfles ou des lentilles, qu’on aura. 
  • Si on veut une belle forêt de grands chênes robustes, c’est de la patience, et beaucoup de soins dans les premiers temps, qu’il faudra. 

             Mais, avant toute chose, il faudra enterrer quelques glands. 

Sur ce, bonne nuit les petits.

Coups de coeur Amstellodamois : Janvier.

Une fois de plus, je vais raconter ma vie (ça devient une fâcheuse tendance, sur ce blog, dîtes le…), mais ce week-end, j’étais à Amsterdam, et comme à chaque fois que je vais à Amsterdam, j’ai de gros coups de coeur.
Sauf que maintenant, j’ai ma pile de cartons ! 

Alors voilà, j’ai l’honneur de vous entasser :
1 – The GOODbook par Red Clouds Collective,
2 – Stop-the-water-while-using-me.

1

Red Clouds Collective fabrique en Oregon. A Portland.
Chez Red Clouds Collective, tout le monde est artiste.
Red Clouds Collective façonne des créations « honnêtes et compréhensibles ».

(et magnifiques. Si vous voulez mon avis.)

(Une présentation plus étoffée de la chose -> ICI <-)

Et mon coup de coeur du week-end : le GOODbook

Ca ressemble à un carnet lambda.

A un joli carnet lambda en cuir.

Mais que nenni.

C’est, certes, un joli carnet en cuir, mais aussi un étui à iPhone !

Wait…what ? C’est AUSSI prévu pour faire office de portefeuille.

Perfection…

Sinon Red Clouds fait aussi de jolis sacs, d’authentiques et back-to-basics planches de skate.

Et aussi d’autres trucs (mais qui m’intéressent un peu moins, je le confesse).
Et fait du bien aux yeux, globalement parlant.

.

.

.

2

Cette marque-très-très-longue fait dans le cosmétique.
Cette marque-très-très-longue est Allemande.
Cette marque-très-très-longue bannit les produits (parfum, conservateurs, colorants) synthétiques, le silicone, la parafine, les tests sur les animaux, tout-ça-tout-ça.

Cette marque propose gels douches, shampooings, crèmes diverses…bref, tout l’attirail qu’une ligne cosmétique digne de ce nom se doit de proposer, et tout ce que vous avez à faire, c’est comme le (pas de marque), c’est marqué dessus : couper l’eau pendant que vous l’utilisez.

Arrêter de gaspiller.

Et là vous me dîtes : non mais c’est mignon, mais ça casse pas 3 pates à un canard. C’est pas parce que c’est marqué dessus, que ça va sauver le monde.

Et là je vous réponds : c’est mieux que rien.


Les produits sont conçus dans un souçi de respect de l’environnement, les bouteilles sont rechargeables, et en plus les bouteilles sont jolies. Que demande le peuple ?

Et mine de rien, ça contribue à éveiller les consciences. 

Une petite vidéo pour résumer :

Le lien vers leur site, au début de l’article, ou -> ICI <- pour les fainéants.
Et une revue en français plutôt pas mal -> ICI <- 

Tirer des plans sur la comète.

Ce soir, au détour d’une conversation, je me suis retrouvée à bugger sur une expression.
(Je suis sûre que ça vous arrive aussi. Comme quand on répète un prénom jusqu’à ce qu’il devienne absolument absurde. Allez…)

J’ai du interrompre la conversation, répéter l’expression que je venais d’utiliser, qui me semblait maintenant complètement incongrue, et lancer un :

Mais… concrètement, c’est quoi tirer un plan sur une comète ?

La réponse de mon coloc : Bah… Je sais pas, une comète, ça bouge. Donc tu peux pas tirer des plans dessus.

La réponse de l’internaute :  Si depuis la nuit des temps les étoiles ont toujours fasciné les hommes, les comètes avaient plutôt tendance à les effrayer. En effet, ne sachant expliquer ce phénomène, on disait qu’une comète était un signe annonciateur de malheurs. Ainsi, chacun « tirait des plans sur la comète », c’est-à-dire qu’il essayait de prédire quel allait être le prochain malheur à s’abattre. De nos jours, l’expression signifie qu’une personne s’imagine des choses (négatives en général) dans une situation donnée, mais qui n’arriveront probablement pas.


Un titre de circonstances – et de qualité : Darwin Deez – Constellations

Et bonne nuit les petits.

Casques Zik

Depuis maintenant quelques semaines (compter la semaine entière pendant laquelle je me suis dit « dès que j’ai 5 minutes, je poste un article là-dessus), depuis quelques semaines, donc, le métro Lillois est envahi par ces affiches, savamment distillées.
Une coïncidence, pour moi qui suis une inconditionnelle du V’Lille , il s’avère qu’en ce moment, le Nord s’est transformé en banquise (photo ci-dessous), et que les stations V’Lille gèlent, et que donc je me rabat sur le métro.
ET QUE DONC J’AI VU CES AFFICHES. (Tout ça pour ça, oui…)

(pour la photo en vrai, je triche. On en est pas encore là)

Dans un premier temps, je n’avais vu que celle de Carla Bruni, et force est d’avouer que voir le visage de l’ex-1e-dame, comme ça, en noir et blanc, sur une affiche qui avait l’air plus design que politique, a attiré mon attention.
Et que donc je l’ai scrutée. Tiens, un casque. Une oeuvre caritative ? Prenez garde à la fermeture automatique des portes.
Au fil des passages, j’ai du constater, que, non, ça n’avait absolument pas l’air d’être caritatif.
Pourtant, j’étais en droit d’être étonnée, Carla Bruni, Carla Bruni-Sarkozy, pardon, dernièrement, j’ai plus eu l’habitude de la voir comme ça :

Sans parler de ses petits abus de botox. Oops, pardon, mauvaise manipulation, je disais: de ses supposés petits abus de botox (rumeur)

LEAVE CARLA ALONE !
Fine…

J’ai donc, par la suite, aperçu une autre affiche.
Cette frange, ce maquillage, cette petite touche burlesque, cette attitude…ok c’est Beth Ditto.
La NOUVELLE Beth Ditto. Comprendre celle qui frôle la banalité pop, et qui traîne avec Lagerfeld quand des objectifs sont dans les parages.
Parce qu’avant, Beth Ditto, j’avais plutôt l’habitude de la voir comme ça :

Voire même, comme ça. 

Et là, je me suis dit (et ça ne reste que mon opinion strictement personnelle), que c’était quand même carrément bien vu, comme coup de com’. 

-> L’une essaye de redonner un côté rock’n roll à son image, un peu trop lissée dernièrement.
-> L’autre essaye de lisser son image, un peu trop rock n’roll depuis ses débuts.

Un habile système de vases communicants, en somme.

Dernier point, et non des moindres, objectif atteint pour le produit aussi, la campagne suscitant des interrogations pour nombre de gens, et pas que pour moi.
Si si. Plusieurs amis m’ont posé des questions sur ces affiches, me demandant si j’en savais plus.
J’ai ainsi découvert qu’il s’agissait d’un casque de la marque Parrot, aux propriétés qualitatives censées être hors normes, et qu’il avait était designé par le grand Starck, rien que ça…

Bien joué, Parrot…

Plus d’infos sur ledit casque -> ICI <-

Starbucks – Mondays can be great

Starbucks réhabilite le lundi.
Starbucks redore son propre blason.
Starbucks présente, aussi, sa nouvelle promotion.

Que ce Lundi neigeux soit pour vous le plus acceptable possible…

Une critique de la campagne (en anglais) -> ICI <- 

Coca Cola – The Friendship Machine

7 pays d’Amérique Latine
3.5 m de haut
2 pour le prix d’1

Mais de QUOI parle-t-elle ?
Ca date un peu (2010), mais je ne suis tombée dessus que ce soir…
Coca-Cola, jamais à la traîne pour faire parler d’elle, a installé, dans 7 pays d’Amérique Latine, des distributeurs offrant 2 boissons pour le prix d’1, mais mesurent 3.5m de haut, obligeant ainsi ses consommateurs à s’entraider afin d’obtenir le précieux sésame.

Résultat : 

Coca-Cola a intrigué ses consommateurs, en les sortant de leur zone de confort.
Coca-Cola a amusé ses consommateurs, en leur offrant une expérience nouvelle et inoubliable.
Coca-Cola a fait le buzz et boosté ses ventes (les machines ont vendu 1075% de plus que les machines traditionnelles)

 

BIEN JOUE COCA-COLA ! 

Des pistes pour aller vers une consommation plus responsable.

Je n’ai absolument pas le temps d’écrire un article digne de ce nom en ce moment, alors ce qui va suivre sera un remplissage de carton des plus basiques :

Un article résumant une étude sur la consommation responsable concis mais complet, bien écrit en somme -> ICI <-
(Le blog source est lui aussi assez intéressant, si vous avez, vous, quelques poignées de minutes devant vous)